prière du jeudi pour les vocations

TEMPS DE PRIERE

 

Chant de Taizé :  Mon âme repose en paix    cliquer ici pour l'écouter 

 

Mon âme se repose en paix sur Dieu seul, de Lui vient mon salut

Oui sur Dieu seul mon âme se repose, se repose en paix !

 

 

Méditer l'Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Je prends le temps de le lire et relire ce texte, cette rencontre avec Jésus…

Qu’est-ce que je retiens pour ma vie aujourd’hui ?

 

    Le même jour (c’est-à-dire le premier jour de la semaine),
deux disciples faisaient route
vers un village appelé Emmaüs,
à deux heures de marche de Jérusalem,
    et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé.

 

    Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient,
Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux.
    Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.


    Jésus leur dit :
« De quoi discutez-vous en marchant ? »
Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes.
    L’un des deux, nommé Cléophas, lui répondit :
« Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem
qui ignore les événements de ces jours-ci. »


    Il leur dit : « Quels événements ? »
Ils lui répondirent :
« Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth,
cet homme qui était un prophète
puissant par ses actes et ses paroles
devant Dieu et devant tout le peuple :
    comment les grands prêtres et nos chefs l’ont livré,
ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié.
    Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël.
Mais avec tout cela,
voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé.
    À vrai dire, des femmes de notre groupe
nous ont remplis de stupeur.
Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau,
    elles n’ont pas trouvé son corps ;
elles sont venues nous dire
qu’elles avaient même eu une vision :
des anges, qui disaient qu’il est vivant.
    Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau,
et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ;
mais lui, ils ne l’ont pas vu. »


    Il leur dit alors :
« Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire
tout ce que les prophètes ont dit !
    Ne fallait-il pas que le Christ
souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? »
    Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes,
il leur interpréta, dans toute l’Écriture,
ce qui le concernait.

 

    Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient,
Jésus fit semblant d’aller plus loin.
    Mais ils s’efforcèrent de le retenir :
« Reste avec nous,
car le soir approche et déjà le jour baisse. »
Il entra donc pour rester avec eux.

 

    Quand il fut à table avec eux,
ayant pris le pain,
il prononça la bénédiction
et, l’ayant rompu,
il le leur donna.
    Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent,
mais il disparut à leurs regards.


    Ils se dirent l’un à l’autre :
« Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous,
tandis qu’il nous parlait sur la route
et nous ouvrait les Écritures ? »


    À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem.
Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons,
qui leur dirent :
    « Le Seigneur est réellement ressuscité :
il est apparu à Simon-Pierre. »
    À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route,
et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux
à la fraction du pain.

 

Qu’est-ce que je retiens pour ma vie aujourd’hui, de ce que je viens de lire ?

 

 

Contempler une œuvre d’Art

Après avoir lu ce texte d’évangile, je prends le temps de contempler ce tableau des disciples d’Emmaüs, du peintre Arcabas…

 

Qu’est-ce que je remarque au premier regard ? Ecrire ce qui me touche

 

Prendre le temps de :

  • Regarder les personnages, la scène, la table, quels sont les objets représentés
  • Voir ce qui se passe, que font-ils ? Que se passe-t-il ?
  • Entendre ce qui peut se dire, s’’exprimer, ou simplement goûter le silence…

 

Arcabas repas disciple Emmaus Arcabas repas disciple Emmaus  

Après cette contemplation de 10 mn, 15 mn, 30 mn… selon le temps que je me suis fixé, je note ce qui s’est passé en moi, ce qui m’a touché, ce que j’ai goûté… Etais-je en paix ou préoccupé ? Offrir tout cela au Seigneur…  Lui qui se fait proche de nous, qui nous rejoint au cœur même de notre intimité pour nous faire avancer vers l’espérance !

 

Je termine par un NOTRE PERE

 

 

Prions pour les vocations

 

L’hymne à la joie de Mère Teresa

La joie est prière, force et amour.

Dieu aime celui qui donne avec joie.

La meilleure manière de montrer notre gratitude envers Dieu et les gens C’est d’accepter tout avec joie.

Être heureux avec lui, maintenant, cela veut dire :Aimer comme il aime,
Aider comme il aide

Donner comme il donne,

Servir comme il sert,

Sauver comme il sauve

Être avec lui 24 heures par jour,

Le toucher avec son déguisement de misère dans les pauvres et dans ceux qui souffrent.

Un chœur joyeux est le résultat normal d’un cœur brûlant d’amour.

C’est le don de l’Esprit, une participation à la joie de Jésus vivant dans l’âme.
Gardons dans nos cœurs la joie de l’amour de Dieu et partageons cette joie de nous aimer les uns les autres

Comme il aime chacun de nous. Que Dieu nous bénisse.

AMEN 

 

 

 

 

Article publié par Christine GAMBIER • Publié le Jeudi 19 mars 2020 • 135 visites

keyboard_arrow_up