Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Conférence POURQUOI PAS

Avec le Père Eric Poinsot, responsable national du service de la Pastorale des Jeunes et des Vocations, regroupé dans le SNEJV. Il nous apporte des éléments pour nous mettre à la portée des jeunes.

Message de notre Evêque en introduction :

« Ce n’est pas respecter la liberté des jeunes en ne les appelant pas, au contraire, on réalise enfin qu’en interpellant, on créé de la liberté, même si c’est paradoxal, car alors il est libre d’y réfléchir, de choisir. 

Espérons que chaque diocésain baptisé aille au bout de sa vocation qui est d’appeler !»

 

UN JEUNE, C’EST QUOI ?

 

PAure Eric Poinsot PAure Eric Poinsot  Avec le Père Eric Poinsot,

responsable national du service de la Pastorale des Jeunes et des Vocations, regroupé dans le SNEJV.
Il nous apporte des éléments pour nous mettre à la portée des jeunes.

 

Il nous montre une vidéo pour nous exprimer ce qu'est LA GENERATION Y à vous de voir : ici

 

Rapide non !? 

On ne communique plus avec eux comme avant, la communication ce n’est plus comme Tintin de 17 à 97 ans.

Comment les rejoindre ? la carte’com « Why not ?  »,   elle nous parait peut être étrange, pourtant c'est leur univers, BD, original, décalé, casse l'image sobre... 

 

Aujourd’hui nous ne parlons plus de deux services différents, depuis Lourdes 2010 il y a eu un choix de regrouper le service des Vocations et la Pastorale des Jeunes qui travaillent de plus en plus main dans la main.

D’où le nom de SNEJV : Service National de l’Évangélisation pour les Jeunes et les Vocations. Benoît XVI a voulu ce nouveau ministère.

 

Il faut travailler en interaction, c’est le sens profond du baptême, la vocation de chacun est d’être à la suite du Christ, et d’annoncer l’évangile. C’est parfois tabou, ce n’est pas seulement les prêtres ou les religieux qui doivent le proclamer, mais chacun d’entre nous. Nous sommes tous promoteurs des vocations à la suite du Christ, de toutes les vocations : presbytérales, diaconales, laïcs et laïques consacrés…

 

Lisez le document : Qui dit baptême dit vocation ! 

 

Télécharger le fichier Qui dit bapteme dit vocation

Contenu du fichier :
 

I –TRANSMETTRE LA FOI, EVANGELISER, POSER LE SOCLE

 

Il faut que la Pasto Jeune Vocationnelle puisse éveiller à Dieu, Comment ?

Ø      Il faut donner le goût de l’évangile

Ø      Il faut être enthousiaste, dire notre foi, dire que nous sommes tous aimés de Dieu.

Ø      Mais la foi, c’est une expérience personnelle avec Dieu. Alors, il faut leur offrir la possibilité de faire cette expérience.

On pose ainsi le socle pour que le jeune comprenne et ressente sa vocation baptismale.

 

II –PERMETTRE DE FAIRE L’EXPERIENCE DE LA PAROLE DE DIEU

 

Ø      Choisir un parcours (il y en a beaucoup) La bible est le cheminement d’un Dieu avec son peuple, chemin de Jésus à son Père. La Parole doit s’incarner en chacun.

Ø      Comment puisons-nous dans cette Parole ? par intuition ? parce qu’elle est consolation ? parce qu’elle est une Force ?

Ø      Quelle place a-t-elle dans ce que nous proposons ?

 

III –PERMETTRE DE VIVRE L’INTERIORITE

 

Nous avons a créer les conditions favorables pour permettre de recevoir cette Parole, que les jeunes puissent la vivre de l’intérieur, que Jésus puisse devenir leur ami.

Ex : Taizé à Berlin, le jour du nouvel an, ce n’est pas qu’une rencontre de jeunes pour la fiesta, mais c’est une rencontre, un enracinement dans la Parole et la prière.

Les Jeunes étaient très concentrés, très priants.

·        Pour les uns, c’est un lieu d’intériorité fort,

·        pour d’autres, un lieu d’ouverture au monde qui attire. Ils sont en recherche de cela, lorsqu’ils veulent vivre de l’humanitaire ou du social. Là aussi ce sont des socles qui les font avancer et sur lesquels ils peuvent se poser la question : comment suis-je à la suite du Christ ?

Ø      Il faut les rejoindre là où ils sont.

Ø      Il faut porter attention à la manière dont on les accueille,

Ø      Il faut se mettre à leur portée, faire attention à la façon de présenter les temps de prière, ex : partir de chants qu’ils aiment, pas forcément religieux, mais qui ont du sens, les faire s’exprimer sur ce qu’ils aiment, les amener vers d’autres chants, changer de lieu vers un espace préparé pour la prière, …

 

IV – DES MOYENS DE COMMUNICATION POUR INTERPELLER,

 

Le Père Éric nous présente une vidéo : caricature de 2 prêtres, les derniers survivants de cette « race » qui n’est même pas protégée !

Ø      Il faut donc créer des supports, pour ne pas laisser que cela, sur le net, où les jeunes sont sans cesse. Or notre vocation n’est pas un navire en cale sèche, c’est toujours une aventure humaine.

Ø      Nous devons parler positivement, dire notre joie d’avoir des ordinations quelque soit leur nombre !

Ø      La façon enthousiaste de s’exprimer est importante, lorsque l’on exprime une prière pour les vocations, il faut qu’elle soit optimiste.

Il ne faut pas cacher les difficultés, mais si on croit, on doit être audacieux, c’est pour ça qu’a été créé le DVD « prêtres Académy » pour casser cette mauvaise image donnée au prêtre et contrecarrer ce qui est sur le net.

 

Donner la carte’com « Why not ? » faite avec l’avis de jeunes, car c’est en ayant leur avis qu’on est sûr de les toucher.

Cette carte est un moyen simple de dire : » j’ai pensé à toi, t’es tu déjà posé la question de la vocation ? » simplement et laisser cheminer le jeune, cela ouvre la discussion, mais il reste totalement libre.

 

Témoignage :

Le Père Éric faisait des études pour être cuisinier. Lors d’un passage de l’Évêque, les élèves demandaient pour avoir un aumônier, alors l’Évêque a lancé : « Eh bien y a-t-il quelqu’un parmi vous qui veut l’être ? » et cela l’a interpellé.

 

D’autres supports pour ouvrir à la discussion :

- Un tract sur le métier de ministre

- Le Site des vocations avec 3 affiches publicitaires : http://vocations.cef.fr/spip.php?article689

- Un tract « l’aventure humaine » pour promouvoir la vie consacrée

- Un DVD sur l’année sacerdotale

- Une vidéo : sur les Frères, vie consacrée

- Actidote, un jeu, avec 30 boîtiers, on projette des questions, on répond sur le boîtier, ce qui fait que les jeunes répondent plus en vérité que de devoir lever la main ou s’exprimer par oral (Oser dire qu’on va à la messe est difficile pour eux), de fait 30% se sont déjà posé la question de la vocation. Ce jeu est un moyen pour ouvrir ensuite la discussion. http://vocations.cef.fr/spip.php?article618

- Site blog jeunes sur le site national : http://blog.jeunes-cathos.fr

- Pavillon Vocations à Lourdes

 

Il y a beaucoup de moyens mis en œuvre, il ne faut pas hésiter à les utiliser.

 

V – L’ACCUEIL DU JEUNE QUI EXPRIME SON QUESTIONNEMENT, ATTITUDES A AVOIR

 

Et lorsque le débat peut s’ouvrir, lorsqu’un jeune se pose la question de la vocation, voici un document sur lequel s’appuyer pour réagir :

Voir le document : « Quand un jeune exprime un questionnement vocationnel »

Télécharger le fichier Quand un jeune exprime un questionnement vocationn

Contenu du fichier :

 

Mettre en avant aussi l’oblativité, aider le jeune au don de soi, car il faut qu’il puisse en faire l’expérience, ils ont l’occasion de le vivre dans le scoutisme, servant d’autel, service auprès des pauvres, action d’animation près des personnes âgées…

 

 

Suite à cela nous avons formé des groupes de réflexions, au retour, des questions ont été soulevées, voici quelques pistes complémentaires pour ouvrir à la réflexion de tous les baptisés.

 

 

1)      Permettre des rencontres aussi avec les familles, faire exprimer les familles sur leur peur face à cette vocation. Changer l’image qu’ils ont du prêtre.

2)      Des fiches ont été préparées pour l’année de la famille voir avec la Pastorale familiale, les équipes Notre Dame, le Chemin Neuf

3)      Des supports dans les dossiers pour les journées mondiales des vocations, sont proposés pour divers âges.

4)      L’association « parents prêtres » peut être invitée à intervenir et faire une animation.

5)      Pour être à l’écoute des jeunes il faut se laisser « inculter » par le jeune, c’est à dire se laisser initier par les jeunes, sur leur monde, pouvoir prendre leur rythme, on ne peut s’occuper des jeunes et aller se coucher à 10h00, c’est à cette heure là que les jeunes aiment à être ensemble, communiquer ;

6)      Utiliser leurs moyens de communication comme Facebook où ils aiment discuter, donner leur avis, il faut un vrai désir d’être au milieu d’eux, de se bouger pour eux.

7)      Sur le site des Vocations nationales, ils peuvent s’inscrire : http://www.facebook.com/pourquoipasmoi.vocations?ref=ts

8)      Il faudrait des religieux qui s’investissent pour suivre le « blog jeunes » : http://blog.jeunes-cathos.fr/, pour répondre à leurs questionnements

 

Dernière infos : Entre 2012 et 2013 sera  l’année pour « la vie religieuse et consacrée »

 

 

En conclusion, tout baptisé doit se sentir prêt à appeler,

s’il y a du bonheur pour un jeune à rencontrer le Seigneur, il faut l’appeler.

 

Article publié par Christine GAMBIER • Publié Mardi 10 janvier 2012 • 1237 visites

Haut de page