Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Retour sur la Marche Prière avec le pôle Vocations

Dans la vie, il y a des appels à ne pas manquer... Et toi tu réponds quoi ?

Samedi 17 juin 2017, de 09h30 à 16h30

Ce fut une belle marche tranquille et joyeuse, une réflexion paisible, des partages tout simplement, une prière dans le silence du coeur
pour répondre aux appels que Dieu nous lance.

Un appel ?        des appels ?        dire OUI ou refuser ?

Nous avons essayé d'y réfléchir, avec des sketchs de mise en situation, 2 ou 3 mimaient une situation et une réaction possible à celle-ci.

  • Un SDF qui demande de l’argent (je n’ai pas de monnaie, y’a qu’à bosser, je l’invite au café,...)
  • Le blessé au bord de la route (j’ai rendez-vous, je me détourne, je l'aide...)
  • Aidez-moi quelqu’un me poursuit (je ne suis pas assez costaud, ce n’est pas mes affaires, j'appelle des secours...)
  • J’ai une araignée au plafond (j’appelle quelqu’un, j'ai trop peu moi aussi...)

 

Nous avons partagé ensuite sur ce que nous avons vu et ressenti, et de quelle manière nous pouvons répondre autrement.

Comment faire confiance ? 

Connaissez vous la marche à l'azimut ? 

C'est devoir se rendre à un point hors des sentiers, là où les ronces, les fougères et les arbres nous empêchent d'avancer facilement. Dans l'équipe il en faut un qui guide à l'aide d'une boussole, et un autre part devant, pendant que celui à la boussole le dirige de sa voix. Quand on ne peut presque plus voir celui qui avance, ou qu'il ne peut plus nous entendre, il s'arrête et attend que le groupe le rejoigne.

Faire confiance à celui qui avance et écoute les consignes, faire confiance à celui qui a la boussole et qui guide...

Faire confiance à Dieu qui nous guide, et qui nous appelle.

Laisser Dieu nous faire confiance...

Une baleine dans la forêt, pourquoi ? 

En parcourant l'histoire de Jonas, à chaque pause de notre marche, nous avons découvert toutes les réactions de Jonas face aux appels du Seigneur :

Il y va, puis recule ; il n'y va pas, puis s'y sent obligé,
le regard des autres, leurs réflexions le font réagir différemment,
Il y va enfin ...

On dirait bien qu'il nous ressemble ou que nous lui ressemblons.

Voulant éviter de répondre à l'appel, il se jette à l'eau, et se retrouve dans le ventre d'une baleine... Il ne meurt pas et se retrouve hors de la baleine, obligé d'accomplir ce que le Seigneur demande, car Lui, le Seigneur, veut toujours faire confiance et encourage sans cesse.

 

Aussi chacun de nous, a construit sa baleine, pour y laisser tous nos refus et choisir d'aller de l'avant.

 

Une célébration au coeur de la forêt 

Dire pardon à Dieu pour tous nos refus, chacun à écrit le pardon qu'il voulait et l'a enfoui dans la baleine,

Demander la force de répondre, l'aide pour changer nos coeurs et nous libérer de nos peurs, chacun apporte un lumignon près de la l'icone du Bon Pasteur

Dire à Dieu que notre décision est prise ou son OUI à l'appel qu'il a entendu aujourd'hui, chacun écrit sur un papier et accroche comme des écailles au dos de la baleine. 

Aller dire aux autres qui est Dieu pour nous, partager cette bonne nouvelle.

Ecoute ton Dieu t'appelle...

 

 

Article publié par pastorale des jeunes • Publié Jeudi 01 juin 2017 • 450 visites

Haut de page